Restauration des barrières Scalextric A/225

par Jean-Michel Piot

J’aime les barrières blanches de Goodwood …

Les barrières A/225 et portes d’entrée A/226 représentent à mes yeux l’image même de Goodwood et du Scalextric ancien. Les barrières réelles de Goodwood étaient en fait un peu plus complexes, présentant dans leur partie basse un second niveau de fermeture, visant à empêcher l’intrusion sur le circuit de tous animaux ou enfants. Parlons des enfants justement : ceux que nous avons tous été n’ont pas toujours été respectueux des jouets. Et puis avec le temps, les accidents... Bref, ces barrières sont parfois abîmées. Vu la rareté et le prix de ces éléments de décor, on peut se dire qu’il est navrant d’avoir des pièces cassées en 2 ou avec un barreau amputé d’une extrémité (photo 2), ou une patte de support cassée. Mais cela se répare ! Soit n’importe comment dans le cas des barrières brisées en 2 (photo 1), avec des traces de colle et un angle anormal entre les pièces jointes, soit proprement comme moi et bientôt vous, de telle manière qu’il soit impossible de voir la réparation à quelques centimètres. Pour cela il faut des profilés ou plaques de polystyrène (marque Evergreen ou autre), de la colle pour polystyrène en petite bouteille et aiguille, une mini-perceuse avec un disque de scie de faible diamètre, une lime de bijoutier plate, une pointe sèche (une pointe de compas convient) et... des barrières hélas cassées :0(      Allez pas les casser exprès, malheureux !

photo 1 photo 2

 

1. Supprimer les parties endommagées

Sauf à avoir une cassure nette qui vient de se produire, permettant alors d’envisager de recoller immédiatement les morceaux très proprement (ce qui n’a pas été le cas illustré par la photo 1), il va falloir trancher dans le vif du sujet et les reconstituer. Je sais, c’est cruel, mais la nature elle-même... En parlant de cruauté, je vais vous infliger mon lexique pour qu’on s’y retrouve mieux : on distingue les barreaux, verticaux, des 2 barres horizontales plus fines qui relient les barreaux entre eux. Voilà, c’est tout pour la torture mentale, maintenant, on va s’attaquer au plastique.

 

2. Le cas du barreau abîmé

Remplacer un barreau est le cas le plus simple. On commence par couper avec un disque scie le barreau vertical juste au droit des deux barres horizontales (photo 3). On se retrouve avec un espace vide et une « surépaisseur » sur les deux barres horizontales. Cette surépaisseur sera éliminée avec la lime plate de bijoutier (photos 4 et 5). Il suffit dès lors de fabriquer un nouveau barreau, dans du polystyrène, de le graver au cutter sans trop appuyer, et de le coller en place... (photos 6 à 10). Attention, les bords des barreaux sont biseautés, ceci facilitant le démoulage des pièces plastique d’origine. Il fait donc retravailler les bords à la lime si l’on veut un résultat correct. Deux petites marques à la pointe sèche, au niveau de chaque barre horizontale, simuleront les marques des clous, certes en creux au lieu d’être en relief (photo 11). On peut préférer une petite goutte de peinture... Si le barreau abîmé est au droit de la publicité Scalextric, on ne peut pas remplacer tout le barreau bien entendu. Je conseille de découper jusqu’àu plan de la publicité et retirer l’élément du barreau au delà (vers le haut si partie supérieure est cassée, vers le bas sinon). Le principe de la réparation reste le même : dégager la barre horizontale concernée à la scie et à la lime et remplacement de la partie inférieure ou supérieure à laquelle il manquait une dent. Ce n’est que de cette façon que la réparation est la moins visible, pas de raccord visible, homogénéité du barreau, surtout pour les motifs simulant les veines du bois. (Au fait, vous ais-je seulement dit que, comme en dentisterie, il fallait anesthésier la barrière auparavant ? Non ? Oups... J’ai loupé une étape...)

photo 3 photo 4

photo 5 photo 6

photo 7 photo 8

photo 9 photo 10

photo 11

 

3. La barrière cassée en deux.

Pour cette réparation, plus complexe, il faut conserver les barreaux et remplacer des sections de barres horizontales. On commence par couper les barres horizontales au droit des barreaux, dans l’espace cassé entre deux barreaux verticaux (photo 12). Ensuite, avec le disque scie, il faut couper les barres horizontales dans leur épaisseur, le disque venant glisser à plat (autant que faire se peut) sur le plan arrière du barreau (photo 13). Une découpe franche des barres horizontales dans un plan vertical (sens des barreaux) et normal (perpendiculaire) au plan arrière des barreau va permettre de définitivement séparer de la barrière la partie abîmée. Le but ensuite, après avoir bien dégagé la surface à la lime (photo 14) pour supprimer toute surépaisseur sur les barreaux (cette fois-ci, alors que dans le cas précédent on retirait tout ce qui restait du barreau), est de remplacer la section des barres horizontales cassées par des sections de format identique (photo 15 à 18). Bien entendu il faut respecter dans cette opération les écartements d’origine entre les barreaux et donc mesurer au préalable. Voilà, un peu de colle et, une fois les collures bien soudées soit après au moins une heure de repos, quelques coups de limes (photo 19).  Le tour est joué… Si la barrière d’origine est un peu jaunie, on peut rattraper les différences avec du vernis mat légèrement teinté ou même un peu de cire. Procéder à des essais.

photo 12 photo 13

photo 14 photo 15

photo 16 photo 17

photo 18 photo 19

 

4. Patte de fixation cassée

De la même façon, si une patte de fixation inférieure est cassée, je conseille de la supprimer entièrement avec le disque de scie et la lime, puis de la reconstituer en polystyrène avant de coller la nouvelle pièce.

 

5. Conclusion

L’avantage de ces réparations est d’une part l’esthétique accrue, d’autre part une plus grande solidité de la réparation (surtout pour les barrières cassées en 2) une fois les pièces parfaitement collées.

Maniaquement vôtre, Jean-Michel PIOT


©2000-2005 ScalexSite . Tous droits réservés . c.couvrat@free.fr